Mali : La colère monte à Bamako

 

 Mali : La colère monte à Bamak

En dépit de l’appel au calme lancé par  l’imam Mahmoud Dicko, à la tête de la coalition demandant un changement de pouvoir au Mali, la rue continue de gronder, engendrant une situation de confusion et d’insécurité extrême dans la capitale Bamako C’est ainsi que plusieurs quartiers de Bamako étaient encore secoués par des rassemblements spontanés d’opposants, ce lundi. Pas de confrontation directe entre Bamakois et forces de sécurité tirant à balles réelles comme les jours précédents, mais une situation volatile  lourde de menaces, a été observée par le correspondants de presse dépêchés sur le lieux, indique une dépêche de l’agence française AFP

Ferhat Zafane