Mali : engagement des autorités de transition à la mise en œuvre de l’Accord de paix d’Alger

Mali : engagement des autorités de transition à la mise en œuvre de l’Accord de paix d’Alger

La Médiation internationale conduite par l’Algérie pour la paix au Mali « s’est félicitée » jeudi lors d’une réunion à Bamako présidée par l’ambassadeur d’Algérie au Mali, de l’engagement des nouvelles autorités de transition à accélérer la mise en œuvre de l’accord de paix issu du processus d’Alger.

Ont pris part à cette réunion, l’ambassadeur d’Algérie, Boualem Chebihi, le chef de la Mission des Nations Unies (MINUSMA), Mohamed Saleh Annadif ainsi que certains ambassadeurs et représentants d’organisations internationales, dont la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), selon un communiqué publié à l’issue de la rencontre.

«La médiation internationale s’est félicitée des marques d’engagement renouvelées des autorités de transition pour accélérer la mise en œuvre de l’Accord de paix et encourage les parties signataires à le mettre en œuvre de bonne foi », selon le communiqué.

En outre, « la médiation a réaffirme son engagement à continuer à accompagner le Mali dans la transition en cours qu’elle souhaite apaisée et inclusive », soulignant « le besoin de tenir une réunion du Comité de Suivi de l’Accord une fois le nouveau gouvernement de transition formé ».

L’accord d’Alger a été signé en 2015 à Bamako suite à plusieurs rounds de négociations menées à Alger entre le gouvernement du Mali et la Coordination des mouvements de l’Azawad, pour ramener la paix dans ce pays.

Ab M.