Mali : Alger rejette tout changement inconstitutionnel dans ce pays

Mali : Alger rejette tout changement inconstitutionnel dans ce pays

L’Algérie a fait part mercredi de son « ferme rejet de tout changement anticonstitutionnel de gouvernement au Mali, rappelant  que « la doctrine de l’Union africaine en matière de respect de l’ordre constitutionnel ne peut faire l’objet d’aucune violation, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

« L’Algérie réitère son ferme rejet de tout changement anticonstitutionnel de gouvernement, conformément aux instruments pertinents de l’Union africaine, en particulier la Déclaration d’Alger de 1999 et la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance de 2007 », a précisé le ministère.

L’Algérie qui suit avec « une très grande préoccupation la situation prévalant au Mali, pays frère et voisin », a réaffirmé que « toutes les parties au respect de l’ordre constitutionnel et au retour à la raison pour une sortie de crise rapide, rappelant que « seules les urnes constituent la voie pour l’accession au pouvoir et à la légitimité ».

Quelques heures après son arrestation par des militaires maliens entrés en mutinerie, mardi, le président malien Ibrahim Boubacar Keïta au pouvoir depuis 2013, a annoncé sa démission et la dissolution du Parlement et du gouvernement.

Ad. M.