Mahmoud Hamra Krouha : l’Algérien qui créa la compagnie pétrolière des Emirats Arabes Unis

Mahmoud Hamra Krouha : l’Algérien qui créa la compagnie pétrolière des Emirats Arabes Unis

Dans les entrailles de l’Histoire des pays, il se cache forcément un « inconnu » dont même les manuels scolaires n’en parlent pas. C’est le cas de Mahmoud Hamra Krouha. Pour certains, ce nom ne dit absolument rien. Assurément.

Pourtant, il fut le fondateur de l’une des plus grandes compagnies pétrolières du monde, la Abu Dhabi National Oil Company. Principale compagnie pétrolière nationale des Émirats arabes unis, elle est dotée des quatrièmes réserves pétrolières mondiales. Et il est…Algérien. 

En effet. Tout a commencé en 1969 Cheïkh Zayed Ben Sultan Al Nahyane,  fondateur de la fédération des Émirats arabes unis, qu’il dirigea de sa création le 2 décembre 1971, tenait à la création d’une compagnie pétrolière « nationale », sollicita « l’aide » de feu Houari Boumediene, le président algérien de l’époque.  

Cheïkh Zayed, voulait « s’assurer » une indépendance vis-à-vis des compagnies pétrolières étrangères qui opéraient dans son pays. Bien entendu, Houari Boumediene ne pouvait pas dire non. Bien au contraire : le vœu de Zayed Ben  Sultan est exaucé.

Et c’est au jeune skikdi, âgé à peine de 31 ans à l’époque, qu’est confiée « cette » mission qu’il réussira avec brio. Docteur en Economie de la Sorbonne, Mahmoud Hamra Krouha occupait durant cette année-là, le poste de directeur de la planification à la Sonatrach. Destination les Emirats Arabes Unis. Dans son projet, il se fait accompagner par d’autres cadres-ingénieurs de la Sonatrach.

Le 1er juin 1973, soit quatre ans après, la Abu Dhabi National Oil Company est née. Elle prend la relève des compagnies étrangères qui opéraient dans le pays jusqu’ici. Les années se succèdent est se ressemblent. Le Dr algérien a su se faire une réputation. Il a surtout mis sur pied, bâti une grande compagnie pétrolière et formé des générations de ses cadres. L’aventure s’achève en 1987, année durant laquelle Hamra Krouha est forcé à démissionner et rentrer dans son pays natal. Par manque d’archives, l’on ne saura peut-être jamais les raison d’une telle « ingratitude ».  

Mahmoud Hamra Krouha n’est pas seulement le fondateur de la Abu Dhabi National Oil Company. Il est également l’un des experts ayant grandement contribué de par ses propositions dans le domaine des hydrocarbures, lors des accords d’Evian entre la délégation du FLN et la France coloniale.

En 1997, à moitié paralysé, Mahmoud Hamra Krouha quitte ce monde pour un monde meilleur, sans trop faire de bruit lui qui ne s’était jamais remis de la perte de son fils, mort dans un accident de la circulation quelques années auparavant.