Madrid convoque l’ambassadrice marocaine : Sale temps pour Mohamed VI

Madrid convoque l’ambassadrice marocaine : Sale temps pour Mohamed VI

L’Espagne a convoqué en urgence lundi l’ambassadrice du Maroc à Madrid après des déclarations du Premier ministre marocain sur Ceuta et Melilla, deux enclaves espagnoles dans le nord du Maroc. 

Dans des propos tenus samedi à la chaîne saoudienne al-Sharq, le chef du gouvernement marocain, Saad-Eddine El Otmani, a proposé d’ouvrir la question de la souveraineté sur ces territoires.

« Ceuta et Melilla est une question qui doit s’ouvrir », a déclaré le Premier ministre, « elle reste en suspens depuis cinq ou six siècles, mais un jour elle pourrait s’ouvrir ». 

Le ministère espagnol des Affaires étrangères a immédiatement convoqué l’ambassadrice du Maroc à Madrid, Karima Benyaich.

« L’Espagne attend de tous ses partenaires le respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de notre pays et elle a demandé (à l’ambassadrice) des explications sur les déclarations du Premier ministre marocain », a indiqué le ministère espagnol dans un communiqué publié à la suite de l’entretien.

Les villes de Melilla et de Ceuta sont sous souveraineté espagnole depuis le XVIe et le XVIIe siècle respectivement. Elles sont les seuls vestiges des territoires africains anciennement contrôlés par l’Espagne.

Le Maroc est en train de payer au prix fort, et au comptant, son arrogance. Ayant trop présumé de ses forces à la suite de l’officialisation de ses relations incestueuses avec l’entité sioniste, il vient de se mettre à dos l’Espagne qui, pourtant, lui apportait un précieux soutien dans son entreprise coloniale et criminelle au Sahara Occidental.

A.O