Sétif : Lutte implacable contre les narcotrafiquants

Boutabah Nordine chef S.W de la wilaya de setif
Boutabah Nordine chef S.W de la wilaya de setif

Sétif : Lutte implacable contre les narcotrafiquants

 

L’expérience acquise sur le terrain  en matière d’éradication de tous les effets négatifs liés aux activités de la pègre locale  au niveau  de la capitale des Hauts-Plateaux est un exemple qui mérite d’être pris en considération.
Ainsi, a poursuite de la guerre sans merci contre les narcotrafiquants et autres dealers dans la wilaya de Sétif s’est  intensifiée avec la multiplication des descentes dans les milieux  de la délinquance à travers plusieurs quartiers de la ville.
Pour ce faire, dans le cadre de la lutte contre la toxicomanie, les services de police de Sétif ont encadré plusieurs descentes inopinées ciblant les différents espaces considérés comme points noirs et  lieux fréquentés par les délinquants et les toxicomanes.
Le bilan des descentes opérées a fait état  de 25 arrestations, où les mis en causes ont été surpris en flagrance soit pour consommation, soit pour détention de drogues et de psychotropes, ces interpellations ont permis de saisir une quantité de 92 grammes de kif traité, 05 joints de drogue, 238 comprimés psychotropes ainsi que 192 unités de boissons alcoolisées et la récupération de 05 armes blanches prohibées (des poignards).
Des procédures judiciaires ont été établies à l’encontre des 25 mis en cause soit pour consommation ou possession de stupéfiants, et pour détention d’armes prohibées, ils ont été présentés devant les juridictions compétentes qui en ont placé 08 sous mandat de dépôt quant au reste, ils ont été cités à comparaître directement à l’audience.
Les Services de police de Sétif, dans ce cadre, sollicitent les citoyens de bonne foi à coopérer avec ses différents services et brigades actifs, et ce, en dénonçant tout acte susceptible de contribuer à l’arrestation des trafiquants de drogue et de protéger ainsi la frange juvénile du phénomène de la toxicomanie, tout en les invitant à appeler sans hésitation les deux numéros 15 48 (numéro vert) et 17 (police secours) ou bien le nouveau numéro « 104 conçu pour la protection des personnes vulnérables ».
Par Rabah Kourougli