L’union syndicale solidaires dénonce la dérive  aveugle et guerrière de la majorité dirigeante en France : Retour sous le régime de Vichy

L’union syndicale solidaires dénonce la dérive  aveugle et guerrière de la majorité dirigeante en France : Retour sous le régime de Vichy

Si le communiqué de cette union extrêmement représentative ne le dit pas clairement, il est des allusions qui ne laissent gère de place au doute.

A la demi-mesure non plus. A croire que celui qui n’adhère pas  cette furie collective, à cette ratonade médiatico-politique est contre ses partisans et ses promoteurs.

Aveuglée par la haine, et la peur surtout, la France s’abandonne  pieds et mains liés à ses vieux démons, que sont le racisme, la stigmatisation et le rejet de l’autre.

C’est, en gros, e que nous dit cette « union » dans ce communiqué, attirant notre attention avant qu’il ne soit définitivement trop tard.

Tout le monde dénonce avec force l’assassinat de cet enseignant.  « Depuis l’ignoble assassinat de Samuel Paty, condamné par l’ensemble du mouvement social, les débats sur la liberté d’expression et sur la laïcité ont très vite évolué vers des attaques de la part d’une partie de la classe politique, d’éditorialistes, mais aussi de ministres. Cela s’accompagne d’un déferlement haineux dans les médias et sur les réseaux sociaux contre l’ensemble des musulman∙es et celles et ceux qui luttent contre le racisme spécifique qu’elles et ils subissent. Dans ce flot de haine, l’expression “islamo-gauchisme”, est utilisée pour faire croire que des militant.

es antiracistes seraient complaisant∙es avec l’islamisme radical et les “complices moraux” du terrorisme. C’est une tentative de disqualification manipulatoire des organisations antiracistes.

Ainsi, plusieurs syndicats dont des organisations membres et des adhérent∙es de notre Union syndicale, des associations, des organisations politiques, des journalistes et des personnalités publiques ont été pris∙

µes à partie ces derniers jours dans les médias et sur les réseaux sociaux, où se multiplient mensonges, amalgames et menaces. Ces propos entraînent une division grave dans la société et font le jeu de l’extrême droite qui prospère sur le racisme et l’amalgame musulman∙e / Arabe / terroriste.

Les mêmes qui disent défendre la liberté d’expression essayent d’en limiter son champ. Les mêmes qui sont au pouvoir depuis des décennies cherchent à nier leurs responsabilités dans la situation. Les mêmes qui participent à renforcer les dominants veulent nier aux dominé∙es le droit de les contester.

Ce sont les mêmes qui entretiennent des relations et signent des contrats notamment militaires avec les pires régimes. Condamner le terrorisme et lutter contre est une évidence, mais dans une démocratie les moyens d’y parvenir se discutent.

Défendre la laïcité sur la base de la loi de 1905, composante essentielle de notre société, est une évidence, mais elle ne doit pas être instrumentalisée ou prétexte à discriminer. Il est en effet tellement plus facile de stigmatiser, d’insulter, de frapper même quand le bon argument vient à vous manquer.

Et c’est ce qui se passe désormais en France.  L’Union syndicale Solidaires affirme son soutien et sa solidarité aux structures et personnes qui défendent les droits et les libertés de toutes et tous et qui sont attaqué∙es dans cette véritable chasse aux sorcières. Nous ne nous laisserons ni impressionner, ni museler.

Nous devons faire front collectivement et ne pas rester silencieux∙euses face à ces attaques. Insidieuse, menée à doses homéopathiques, la dérive a commencé doucement, presque incidemment, pour atteindre ce stade de l’intolérable dans un remake moderne des tristement célèbres « nuit et brouillard ».

« Depuis l’ignoble assassinat de Samuel Paty, condamné par l’ensemble du mouvement social, les débats sur la liberté d’expression et sur la laïcité ont très vite évolué vers des attaques de la part d’une partie de la classe politique, d’éditorialistes, mais aussi de ministres.

Cela s’accompagne d’un déferlement haineux dans les médias et sur les réseaux sociaux contre l’ensemble des musulman∙es et celles et ceux qui luttent contre le racisme spécifique qu’elles et ils subissent.

Dans ce flot de haine, l’expression “islamo-gauchisme”, est utilisée pour faire croire que des militantes antiracistes seraient complaisant∙es avec l’islamisme radical et les “complices moraux” du terrorisme ». voilà où nous en sommes arrivés depuis qu’on a fait taire, « décapité médiatiquement » un homme dont le seul tord était d’avoir douté de la Shoa. Les déportations menacent désormais ceux qui osent contester, penser différemment.

Ali Oussi

Le communiqué en question peut être consulté en suivant le lien suivant : https://solidaires.org/Le-pouvoir-organise-la-chasse-aux-sorcieres