L’UA reprend la main dans le traitement du dossier de la cause sahraouie : Éclatante victoire diplomatique du Polisario

L’UA reprend la main dans le traitement du dossier de la cause sahraouie : Éclatante victoire diplomatique du Polisario

Le dernier sommet de l’UA (union africaine), qui a eu lieu en Afrique du Sud a pris fin sur des notes particulièrement encourageantes pour la RASD (république arabe sahraouie et démocratique).

En effet, et en dépit des pathétiques manœuvres de coulisses du Maroc, soutenu dans ses démarches par seulement deux Etats sur les 55 qu’en compte l’Union, l’agression marocaine commise à El Guerguerat, a été formellement condamnée, ce qui représente un véritable camouflet pour Rabat.

Mieux, le sommet a réitéré, conformément aux lois internationale, et aux nombreuses résolutions onusiennes prises dans ce sens, le droit inaliénable du peuple sahraoui à la tenue d’un référendum d’autodétermination. Cela signifie en clair que le Sahara Occidental est bel et bien une colonie, la dernière en Afrique.

L’UA, dans son dernier sommet, prend également la ferme résolution de s’occuper personnellement de e dossier, après l’échec de la troïka qui en avait la charge jusque-là. Cette décision contribuera plus encore à isoler le Maroc dans sa politique belliqueuse et basée sur le fait accompli.

En clair, le Maroc ne pourra plus agir à sa guise, sous peine de subir les foudres de l’UA. Et ce n’est pas là, une simple expression imagée, puisque le sommet en question a également décidé de réactiver le Conseil de la sécurité et de la paix de l’Union Africaine.

La possibilité d’agir militairement contre le Maroc, ou à tout le moins de lui forcer la main en lui infligeant de sévères sanctions économiques et financières n’est donc pas écartée. Ce sommet, assurément, représente une victoire diplomatique totale pour le Polisario.

C’est, désormais, le chant du cygne pour les crimes colonialistes « makhzeniens » commis au Sahara Occidental.

Ali Oussi