Limogée, la PDG de Tunisair accuse le gouvernement de tentative d’interpellation

Limogée, la PDG de Tunisair accuse le gouvernement de tentative d’interpellation

Limogée ce lundi 22 février, Olfa Hamdi, la jeune PDG de Tunisair, ne semble pas digérer cette décision. Sur sa page Facebook, elle a accusé le gouvernement de Hichem Mechichi de lui avoir tendu « un guet-apens » en vue de l’interpeller.

Dans son post, Olfa Hamdi a expliqué que son limogeage a été décidé, car elle comptait annoncer, tôt dans la journée, un plan de sauvetage de la compagnie aérienne tunisienne.

« J’étais en route vers le siège de Tunisair, aujourd’hui à sept heures du matin, quand j’ai appelé le ministre des Transports (Moez Chakchouk) dans le but de savoir si j’ai, vraiment, été limogée. Il a affirmé que j’étais toujours PDG, m’invitant à le rendre à mon lieu de travail » a-t-elle relaté.

D’après elle, cette demande du ministre était, en réalité, « un guet-apens ». Elle a accusé, par conséquent, le gouvernement d’avoir tenté de l’interpeller. « Il (le gouvernement) aurait réussi à le faire si des responsables ‘honnêtes’ de la compagnie ne m’avaient pas prévenue », a-t-elle ajouté.

La désormais ex patronne de Tunis a promis de rendre public toute la vérité « tôt ou tard ».

Skander Boutaiba