Liban : La reconstruction de Beyrouth coûtera 2,5 milliards de dollars

 Liban : La reconstruction de Beyrouth coûtera 2,5 milliards de dollars

Complètement dévastée  par l’explosion de son port en août dernier, la reconstruction de Beyrouth, la capitale libanaise s’annonce ardue. Elle coûterait  2,5 milliards de dollars sur dix-huit mois, selon  un plan dévoilé par  les donateurs institutionnels.

Le plan «de réforme, de relèvement et de reconstruction» ou «cadre 3RF» a été conçu par l’Union européenne, les Nations unies et la Banque mondiale.

Il s’agit d’une feuille de route pour aider les plus vulnérables grâce à des subventions internationales et pour orienter les fonds de reconstruction, en parallèle à de réformes profondes.

Les «besoins prioritaires» concernant la population «se chiffrent à 584 millions de dollars (environ 480 millions d’euros), dont 426 millions sont attendus la première année», selon le rapport sur le «cadre 3RF» publié vendredi.

Les coûts en matière de réforme et de reconstruction «sont estimés à 2 milliards de dollars» (environ 1,6 milliard d’euros).

Mais les trois instances ont prévenu que le soutien international à la reconstruction de la capitale libanaise dépendrait «des avancées crédibles sur le plan des réformes que le gouvernement pourra mettre en avant».

Ces efforts devront notamment porter sur «l’audit (…) de la banque centrale, la réforme du secteur bancaire, le contrôle des capitaux et l’unification du taux de change», ou encore sur la définition d’une «trajectoire crédible et durable vers la viabilité budgétaire».

Le Liban est englué depuis plus d’un an dans une profonde crise économique, sociale et politique. Outre une dépréciation historique de sa monnaie et une hyperinflation, le pays est sans gouvernement depuis plus de trois mois.

M.M.H