Lettre envoyée par des académiciens et universitaires à Joe Biden sur le Sahara Occidental : la presse marocaine cache le soleil avec un tamis

Lettre envoyé par des académiciens et universitaires à Joe Biden sur le Sahara Occidental : la presse marocaine cache le soleil avec un tamis

Le départ de Trump de la Maison Blanche et son remplacement par Joe Biden est venu signer l’arrêt de mort de la scandaleuse et illégale déclaration du président américain sortant sur la prétendue « marocanité du Sahara Occidental ».

Le deal en question, opéré par le fait du prince, est en effet venu user et abuser d’un territoire non-autonome dont les occupants, les Sahraouis en l’occurrence, disposent du droit légitime de décider librement et souverainement de leur sort par consultation référendaire.

Ainsi, la lettre  signée par une quarantaine d’éminents scientifiques et maitres de conférence et adressée à Joe Biden semble avoir eu l’effet d’un véritable coup dans la fourmilière des partisans de la perpétuation de la criminelle colonisation marocaine au Sahara Occidental.

Prises de court, et sans doute désarçonnées par cette lettre, la presse et la diplomatie marocaines ont osé une phénoménale contre-attaque, dans laquelle, pêle-mêle, on nous accuse d’avoir balancé une « fake-news ».

Au mieux, les scientifiques en question seraient de vulgaires et inconnus charlatans, et au pire cette lettre n’existerait même pas, et serait une invention.

Or, parmi ces éminents scientifiques, nous avons pu joindre au moins trois, Alice Wilson et Yahia Zoubir, qui nous ont tous deux confirmé l’existence  et l’envoi de cette lettre. Le scientifique américain Jaco Mundy, réputé proche de Joe Biden, en est également signataire, et nous a même donné son accord pour un prochain entretien, en partie retardé par certaines contraintes techniques.

Ainsi, la contre-offensive de la diplomatie et de la presse marocaines, d’avance vouée à l’échec, trahit surtout leur panique et leurs désarrois. Rabat nous rejoue ainsi une des scènes burlesques de l’arroseur arrosé, version Tom et Jerry, puisque c’est à ce niveau intellectuel que se meut sans doute les diplomates et journalistes marocains.

Ces derniers, en effet, avouent ne pas connaitre des éminences grises, auteurs d’encyclopédies, d’études et de recherches qui ne laissent pas indifférente la communauté scientifique.

Finalement, la normalisation marocaine avec l’entité sioniste, et sa trahison de la cause palestinienne ne lui aura rapporté que du vent. Et ce n’est pas fini. Après l’arroseur arrosé, gare au retour de flamme !

Mohamed Abdoun

Ci-dessous, le lien vers cette lettre.

Open-Letter-Biden-20-Jan-2021