Les travailleurs de l’ETRHB dans la rue pour réclamer le versement de leurs salaires

Les travailleurs de l’ETRHB dans la rue pour réclamer le versement de leurs salaires

Les travailleurs de l’ETRHB, appartenant à l’homme d’affaires en prison Ali Hadad, à Tizi-Ouzou sont sortis ce lundi  au centre ville pour réclamer le versement de leurs salaires non perçus depuis sept mois.

Des dizaines de travailleurs de ladite entreprise ont pris part à cette marche de contestation afin de dénoncer le non-versement de leurs salaires, suspendus depuis 7 mois, ainsi qu’un congé annuel impayé.

Les contestataires ont également interpellé les pouvoirs publics, dans une lettre ouverte adressé au Président de la République, afin de préserver l’entreprise, qui risque de mettre la clé sous le paillasson, et trouver des solutions adéquates aux 3700 employés menacés de licenciement.

Selon les travailleurs, la nomination d’un administrateur à la tête de l’entreprise n’a fait qu’empirer leur situation et la situation de l’ETRHB.

«Aucune déclaration n’est faite et aucune démarche n’a été entreprise par l’administrateur de l’entreprise pour nous répondre et nous rassurer sur nos salaires suspendus depuis sept mois», disent les travailleurs.

Il est à rappeler que la justice algérienne a rendu  public le 25 août 2019 la désignation de trois administrateurs à la tête de l’ETRHB d’Ali Hadad, de  PTB KouGC des frères Kouninef, ainsi que le groupe Tahkout qui possède une usine de montage de véhicules. Les trois hommes ont été arrêtés et incarcérés par la justice pour des affaires de corruption.

Hamid. D