Les  syndicats de Sonatrch s’opposent aux attaques’ visant le pôle industriel de Hassi Messaoud

de gauche à droite: monsieur Hamou Touahria secrétaire général de la FNTPGC et secretaire general

Réaffirmant leur attachement au dialogue

Les  syndicats de Sonatrch s’opposent aux attaques visant le pôle industriel de Hassi Messaoud

Aussi clairs que  catégoriques, les syndicats d’entreprises, filiales du groupe Sonatrach ont réaffirmé  leur «attachement au dialogue» avec le Groupe tout en s’opposant aux «attaques acharnées» visant à porter atteinte au pôle industriel de Hassi Messaoud, base incontournable de l’économie nationale.

 «Nous, secrétaires généraux des syndicats d’entreprises, filiales du Groupe Sonatrach implantées à Hassi Messaoud (Sonatrach – ENSP – Enafor – ENTP – Enageo), réunis le 9 juin 2020 au siège de la fédération nationale des travailleurs du pétrole, gaz et chimie (FNTPGC) à Alger, sous l’égide de son secrétariat fédéral, notons avec une grande satisfaction le discours et les orientations du Secrétaire général de l’UGTA pour la préservation de la stabilité et le climat social qui demeureront une ligne rouge à ne pas franchir et veiller à leur sauvegarde», lit-on en effet dans le communiqué de la fédération nationale des travailleurs du pétrole, gaz et chimie (FNTPGC), rendu public jeudi 11 juin.

Une muraille « solide »

Dans le même communiqué, les syndicats  rassurent qu’ils resteront «une muraille solide contre les intentions malsaines qui se cachent et s’expriment à travers les réseaux sociaux pour semer l’incertitude et l’inquiétude dans les rangs des travailleurs dans le but de nuire au climat social avec des attaques acharnées sans fondement contre les managers du Groupe Sonatrach et les représentants de ses travailleurs».

Les syndicalistes participant à cette réunion ont, dans ce cadre, assuré de leur engagement total pour demeurer à l’avant-garde et ne «tolèreront jamais le fait de voir des malsains porter atteinte au pôle industriel de Hassi Messaoud base incontournable de l’économie nationale, surtout en cette période», ajoute la même source.

Ils confirment aussi dans une déclaration commune intitulée «plate forme de Hassi Messaoud» leur «insatiable » écoute aux préoccupations de l’ensemble du collectif des travailleurs du secteur à travers le territoire national en matière de santé, de gestion des carrière et des problèmes socio-professionnels ainsi que de défense des intérêts matériels et moraux conformément à la législation et aux lois algériennes ainsi qu’aux accords internationaux de l’Organisation internationale du Travail (OIT).

Les syndicats « ouverts » au dialogue

Par ailleurs, les syndicats des entreprises, filiales du groupe Sonatrach soulignent que, conscients de la situation économique et financière très critique que traverse le pays, à l’instar des pays exportateurs de pétrole, liée à la chute des prix du baril de pétrole sur le marché mondial, et afin de préserver les postes d’emploi ainsi que la pérennité des entreprises du groupe, se déclarent «ouverts à tout dialogue avec le Groupe Sonatrach dans l’intérêt général et dans le but de maintenir les équilibres financiers ».

Pour ce faire, ils font appel à tous les responsables au niveau du ministère de tutelle  et aux instances syndicales pour intervenir auprès des dirigeants du Groupe Sonatrach pour «l’octroi d’un plan de charges en mesure d’assurer la préservation des postes de travail».

Il s’agit aussi de sensibiliser les managers du Groupe Sonatrach pour la concrétisation de leur engagement envers les filiales et intervenir auprès des hautes instances du pays pour «l’étude d’une éventuelle réduction ou annulation des charges fiscales, excessivement élevées».

Les syndicats proposent également la création d’une cellule de veille économique au niveau des instances syndicales, afin de répondre avec efficacité et dans un délai court à tout choc en mesure de toucher la production pétrolière.

«Chercher et présenter toujours des propositions et des mesures concrètes afin de faire face à cette conjoncture économique très difficile et faire adhérer les managers à nos réflexions, figurent aussi parmi les recommandations de la réunion des syndicats du Groupe Sonatrach» a conclu le communiqué de la FNTPGC.

LIRE AUSSI:

https://www.lapatrienews.com/campagne-de-destabilisation-visant-sonatrach-a-qui-profite-ces-calomnies/