Les sénateurs du tiers présidentiel répondent au PE : « une attitude mensongère et calomnieuse »  

Les sénateurs du tiers présidentiel répondent au PE : « une attitude mensongère et calomnieuse »  

 

A l’instar de l’ensemble des institutions qui ont pour dénominateur commun la défense des intérêts de l’Algérie et de la stabilité du pays face aux dangers qui la guettent, le groupe parlementaire du tiers présidentiel du Conseil de la Nation considère la dernière résolution du parlement européen comme,  non seulement une ingérence flagrante dans les affaires internes du pays, mais également une attitude mensongère et calomnieuse  à l’égard de l’Algérie qui a qui a eu déjà à souffrir de l’atteinte aux Droits de l’Homme durant la longue nuit coloniale.

Aussi, le groupe de sénateurs du tiers présidentiel réaffirme que l’Algérie poursuit son cheminement, dans des conditions difficiles vers la réalisation de la bonne gouvernance en matière de démocratie et de respect des droits de l’Homme.

Pour toutes ces raisons, indique le communiqué du tiers présidentiel, le groupe rejette dans le fond et dans la forme cette résolution qu’il assimile à une « provocation flagrante contre le peuple algérien qui rejette tous les agendas étrangers et qui est attaché à son identité et ses constantes », soutenant que le peuple algérien et les institutions de l’Etat « sont tout à fait capables de régler leurs problèmes et de construire leur avenir sans la moindre tutelle ».

En conclusion, le même communiqué précise que le groupe parlementaire du tiers présidentiel reste persuadé qu’autant cette résolution émanant du Parlement Européen n’a ni fondement ni un iota d’exactitude, autant il doit exister au sein de cette même institution des parlementaires qui n’ignorent point la grandeur du peuple algérien  et sa capacité à solutionner ses problèmes, de quelque nature qu’ils soient, sans avoir à quémander l’assistance d’une partie étrangère.

Ferhat Zafane