Les restes des 24 Résistants  inhumés au Carré des martyrs

  Fête de l’Indépendance :
Les restes des 24 Résistants  inhumés au Carré des martyrs

 

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a assisté
dimanche 5 juillet, 58ème anniversaire de l’indépendance nationale et fête
de la jeunesse, à la cérémonie d’inhumation des 24 restes des
résistants à l’invasion française, qui a eu lieu au Carré des Martyrs
du cimetière d’El Allia. Le président Tebboune  avait rendu un ultime
hommage aux martyrs au palais de la culture Moufdi Zakaria, peu avant
le transfert des restes des résistants au cimetière d’El Allia, pour
les funérailles.

Drapés de l’emblème national et entourés de gerbes de
fleurs, le cortège funèbre, suivi du cortège présidentiel, a ensuite
rallié le cimetière, où ont eu lieu les funérailles dans la solennité et
le recueillement. Avant la mise en terre des restes des martyrs, une
oraison funèbre a été prononcée par le ministre des Moudjahidine et
Ayant-droits, Tayeb Zitouni, dans laquelle il a notamment rappelé
les immenses sacrifices consentis par les défunts et leur résistance
héroïque à l’envahisseur français. Parmi ces restes mortuaires il y a
ceux de six chefs de la résistance populaire à l’occupation française,
en l’occurrence Mohamed Lamjad Ben Abdelmalek, dit Cherif Boubaghla,
qui a mené une résistance populaire dans la région du Djurdjura, en
Kabylie, Aissa Al-Hamadi, compagnon de Chérif Boubaghla, Cheikh
Bouziane, le chef de la révolte des Zaâtcha (région de Biskra en
1849), Moussa El-Derkaoui, son conseiller militaire, Cherif Boukdida
dit Bouamar Ben Kdida, et Mokhtar Ben Kouider Al-Titraoui. (Nous y
reviendrons)
A.M.

LIRE AUSSI: