Les Emirats ont versé au Maroc la bagatelle de 1,5 milliards de dollars pour financer sa présence au Sahara Occidental : Le prix de la trahison !

Les Emirats ont versé au Maroc la bagatelle de 1,5 milliards de dollars pour financer sa présence au Sahara Occidental : Le prix de la trahison !

Les Emirats arabes Unis, monarchie du Golfe immensément riche, ne lésine pas sur les moyens pour financer le plan « arabe » global de normalisation avec l’entité sioniste. Ainsi, s’il fallait une preuve, une seule, concernant le fait que le roi du Maroc, et « commandeur des croyants » agi comme un vulgaire mercenaire en normalisant ses relations avec l’entité sioniste, elle vient de nous en être administrée par des documents particulièrement accablants.

On y trouve, notamment un télégramme classé « urgent, adressé au gouverneur de la banque commerciale émiratie, Kheldoune Moubarak, par l’émir des Emirats lui-même Khalifa Zayed Al Nehiyane

, lui ordonnant de transférer en extrême urgence la bagatelle de 1,5 milliards de dollars au profit du « gouvernement marocain. A l’appui de ce transfert financier, tout aussi secret que délictueux,  il est question d’un vague projet intitulé « Sahara vert ».

l’objet véritable de cette extorsion de fonds est, en fait, lié au soutien de certaines de ces monarchies arabes aux prétentions coloniales et criminelles du royaume chérifien au Sahara Occidental, peuplé de citoyens arabes et musulmans comme le rappelle la dénomination de la RASD aux consciences élastiques de ces dirigeants sans foi ni loi.

Mohamed VI ne pourrait même pas prétendre ne pas avoir été tenu au courant de ce honteux deal puisque nous pouvons  trouver dans un second document une lettre de remerciement adressée par le souverain chérifien à son homologue émirati.

Les ouvertures de consulats à Laâyoune, pks grande ville du Sahara Occidental sont donc certaine financés par cette manne financière qui sert à asservir des peuples frères, arabes et musulmans s, et à  placer n roue libre la cause palestinienne.

Finalement, la trahison avait un prix.  L’histoire en retiendra la somme. Le peuple marocain aussi…

Mohamed Abdoun