Les écoles des mathématiques et de l’intelligence artificielle lancées dès la prochaine rentrée universitaire

Les écoles des mathématiques et de l’intelligence artificielle lancées dès la prochaine rentrée universitaire

Présentés le 14 avril passé par le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, en marge d’une réunion du Gouvernement, les deux écoles des mathématiques et de l’intelligence artificielle, présentées dans deux projets de décrets exécutifs,  accueilleront leurs étudiants à partir de la prochaine rentrée universitaire (2021-2022), a annoncé aujourd’hui le directeur général de l’enseignement et de la formation, Saidani Boualam.

La création de ces deux édifices scientifiques au pôle technologique de Sidi Abdallah qui s’étale sur une superficie de 87 000 hectares et d’une capacité de 20 000 sièges pédagogiques et 1 000 lits, s’inscrit, selon le même responsable, dans le cadre de « la promotion du niveau national des mathématiques notamment les mathématiques appliqués étant un axe pour les différentes disciplines technologiques à développer conformément aux enjeux imposés par l’économie nationale ».

D’une capacité de 1000 places pédagogiques pour chacune, les bacheliers de la session 2021, pourront choisir la spécialité Mathématiques dans ces écoles, notamment les élèves de l’école nationale des Mathématiques de Kouba (Alger) qui auront la possibilité de suivre des études supérieures dans la spécialité des Mathématiques, a expliqué M. Saidani, soulignant rejoindre les deux écoles sera limité à l’élite des lauréats du baccalauréat, de sorte que la moyenne globale ne soit pas inférieure à 16/20.

En vue de garantir une formation de qualité internationale, ces deux établissements seront dotés de moyens et d’équipements sophistiqués qui seront prochainement acquis, a-t-il assuré.

Mieux encore, les étudiants bénéficieront pendant la période de formation de cinq ans d’une bourse spéciale en plus d’autres privilèges tels que l’hébergement en chambre individuelle. Ces étudiants bénéficieront également d’une bibliothèque de 9000 places, en plus de plusieurs laboratoires de recherche scientifique.

Boualem Saidani a confirmé par ailleurs, que le ministère s’attèlera à attirer des compétences nationales et sollicitera également l’aide des professeurs algériens vivant à l’étranger.

Enfin, le même responsable a révélé que son ministère se préparer à lancer deux écoles d’agriculture dans le sud en septembre 2022.

Yahia Maouchi