Les compagnies aériennes africaines perdent plus de 8 milliards de dollars

Leurs avions sont cloués au sol depuis le début de la pandémie

Les compagnies aériennes africaines perdent plus de 8 milliards de dollars

À l’instar des compagnies aériennes du monde entier, celles du continent africain souffrent de l’expansion du coronavirus. Et comme c’est le cas un peu partout ailleurs, seuls les vols cargo et militaires sont autorisés à fendre les cieux, l’aviation civile étant paralysée. Résultat des courses : Les compagnies aériennes africaines sont au bord de l’asphyxie financière. Pour preuve, elles auraient perdu 8,1 milliards de dollars à cause de la pandémie mondiale du Covid-19, selon un bilan de  l’Association africaine des compagnies aériennes (AFRAA a) datant du 07 juin en cours.  Selon la même source, qui annonce une reprise prévue au troisième trimestre 2020, l’impact financier du Covid-19 sur le secteur reste sévère. Si près de 6,7 milliards de dollars étaient enregistrées comme recettes en 2019, seulement 1,7 milliard de recettes sont attendues du transport de passagers au terme de l’année 2020, soit une baisse de 5 milliards, relève l’AFRAA.

« Si les compagnies aériennes africaines ne reçoivent pas de soutien, elles vont se retrouver en situation d’insolvabilité d’ici fin juin », avertis Abderrahmane Berthé, secrétaire général de l’AFRAA qui rappelle dans le même contexte que les compagnies africaines, bien avant la pandémie de Covid-19, étaient déjà dans une situation difficile. Elles perdaient de l’argent depuis dix ans alors que les autres compagnies dans le reste du monde gagnaient de l’argent. Cette crise est venue accentuer les difficultés. En Afrique les chiffres officiels des contaminations arrêtés au 4 juin, font état 162 673 cas et 4 601 morts.

LIRE AUSSI :