L’entreprise connaît une rupture de matières premières : vers un « Eniem » blocage ? 

 L’entreprise connaît une rupture de matières premières : vers un « Eniem » blocage ? 

A peine deux mois depuis la satisfaction de la revendication  des travailleurs du fleuron de l’électroménager ENIEM, avec la satisfaction des principales revendications des 1600 travailleurs, ils pourrait que l’entreprise aille vers un autre gel  en raison du  blocage de la matière première au niveau du port d’Alger croit-on savoir.

Pour parer à cette éventualité, l’actuel Directeur général a, à cet effet, fait appel les plus hautes autorités du pays à venir à la rescousse de l’entreprise pour obtenir une dérogation qui lui permettra de récupérer la matière première bloquée au parc sous douane du port d’Alger »  Les mêmes sources rapportent également que « le premier responsable de l’ENIEM, qui interpellait le wali de Tizi Ouzou devant la presse en marge de la célébration du double anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures et de la création de l’union générale des travailleurs algériens (UGTA),  a rappelé que cette marchandise d’un montant de 400 millions de dinars a été importée avant la promulgation de la nouvelle loi » .

Ferhat Zafane