Le Théâtre régional Abdelkader-Alloula classé patrimoine national

Le Théâtre régional « Abdelkader Alloula » classé patrimoine national

 

Effectuant une visite de travail dans la wilaya d’Oran, la ministre de la Culture et des Arts, Malika Bendouda a inspecté plusieurs structures et édifices culturels de la ville.

Au cours de sa halte au Théâtre régional « Abdelkader Alloula » d’Oran, Mme Bendouda a instruit pour l’accélération de l’entretien des motifs et sculptures artistiques embellissant le toit de cet édifice. Un travail d’urgence sera, d’ores et déjà, effectué par les étudiants des Beaux-arts, avant une réactivation effective du projet, en partenariat avec la République tchèque, dès la fin de cette pandémie mondiale.

En marge de cette visite, la ministre a annoncé que décision été prise pour le classement de cet édifice théâtral comme patrimoine national.

Par ailleurs, et dans le cadre du même partenariat, le ministère de la culture envisage d’effectuer, avec la République tchèque, des travaux de modernisation du musée national « Ahmed Zabana » d’Oran, « suivant les normes internationales », tel qu’indiqué par la première responsable du secteur, surtout que la ville d’Oran s’apprête à accueillir en 2022 les 19e Jeux méditerranéens.

Au cours de cette première journée, la ministre de la Culture et des Arts a également inspecté l’école des Beaux-arts, l’Institut régional de musique, le Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle (CRASC) et un théâtre du secteur privé. Elle s’est également enquise du projet de réhabilitation du Palais de la culture « Zeddour Brahim Belkadem », insistant auprès des responsables du projet pour l’accélération des travaux afin de le livrer dans les meilleurs délais.

Elle a, en outre, annoncé le Centre des congrès sis à haï Es-sabah sera, prochainement, reconverti en Centre culturel doté d’une médiathèque et d’une maison de l’artiste, afin d’insuffler à la vie culturelle oranaise un certain regain.

Ce déplacement dans la wilaya d’Oran a été l’occasion idoine pour Malika Bendouda de s’adresser aux jeunes oranais, porteurs de projets, les invitant à investir dans le domaine de la culture et les assurant de la disponibilité de son département pour le soutien de toutes les idées créatrices.

A noter que cette journée a aussi été marquée par cet hommage rendu à cinq artistes dont le nom reste chevillé à l’histoire culturelle d’El Bahia, en l’occurrence le chanteur Houari Benchenat, le poète Touahri Tahar, le romancier Rouane Ali Cherif, la comédienne Khadija Bendes et le dramaturge Medjahri Missoum.

Enfin, la ministre a présidé une réunion avec des représentants de la société civile au Musée d’art moderne et contemporain (MAMO) d’Oran.

Lamia B.