Le Sukhoi Su-57 n’est plus une « exclusivité »  de l’armée russe: l’Algérie pourrait en posséder

Le Sukhoi Su-57 n’est plus une « exclusivité »  de l’armée russe: l’Algérie pourrait en posséder

Le Sukhoi Su-57, l’avion de combat polyvalent de cinquième génération, n’est plus « du monopole de l’armée russe ». « Il pourra ainsi être exporté aux partenaires de Moscou dont l’Algérie qui pourrait être l’un des premiers pays à en faire l’acquisition », rapportent ce samedi 05 septembre des médias citant  le magazine américain The National Interest. En effet, selon des médias russes,  « Moscou a donné son aval pour l’exportation du Su-57 ». Ainsi, plusieurs pays ont déjà exprimé le souhait d’acheter ce nouvel avion de combat, considéré comme le fleuron de l’aviation militaire russe.

Aucune source officielle russe n’a avancé les noms des acquéreurs éventuels, cependant, The National Interest croit savoir  que l’Algérie, l’Inde et même la Turquie, pourraient en faire partie.

En décembre 2019 déjà, Mena Défense avait révélé que l’Algérie aurait signé un contrat avec la partie russe pour l’acquisition de 14 chasseurs furtifs Su-57, pour ainsi devenir le premier client à qui le fabricant Sukhoï exportera son avion de combat le plus abouti.

Ce nouvel appareil est une fusion d’un appareil de frappe et d’un chasseur, il est équipé, selon son constructeur, d’une avionique dernier cri avec une fonction « pilote électronique »

Il possède également un important camouflage face aux radars, aux systèmes optiques et infrarouges (grâce aux matériaux composites). Cela participe à la dissimulation de l’appareil, laissant le pilote se concentrer uniquement sur l’accomplissement de missions tactiques.

M.M.H