Le sénateur Benzaim accuse le ministère du Commerce de révocation abusive

Le sénateur Benzaim accuse le ministère du Commerce de révocation abusive 

Le sénateur Abdelouaheb Benzaim a demandé une intervention urgence du Premier ministre, Abdelaziz Djerad, afin de réintégrer des cadres du ministère du Commerces dans leurs postes.

Ces derniers ont été révoqués, selon lui, par la direction des Ressources humaines sur instruction du ministère du Commerce. La cause : ils ont participé à une grève initiée à l’appel du syndicat.

Pour motiver sa décision, le directeur des Ressources humaines s’est basé sur une décision relative à l’illégalité de la grève rendue par la justice. « Mais le tribunal n’a pas ordonné la révocation des cadres », souligne-t-il.

Dans la lettre, le sénateur Benzaim déplore cette décision paradoxale qui fait fi au droit à la grève garanti par la Constitution. « C’est ce que nous qualifions d’abus d’autorité sur des cadres de la République algérienne démocratique et populaire », regrette-il.

Et de solliciter, « de ce fait, nous demandons l’annulation de la décision n°598, datée du 25 mars 2020, et le retour des fonctionnaires limogés à leurs postes ».

Skander Boutaiba