Le recteur de la mosquée de Paris porte plainte contre le site « Mondafrique »

Le recteur de la mosquée de Paris porte plainte contre le site « Mondafrique »

Plusieurs articles à sa charge ont été publiés. Chems-Eddine Mohamed Hafiz, recteur de la Grande mosquée de Paris, a porté plainte contre « Mondafrique », annonce ce jeudi 28 janvier le site de propagande.

La plainte a été déposée suite à un article, paru au mois d’octobre 2020, dans lequel le recteur algérien de la Grande mosquée de Paris est accusé d’ « appartenance à un grande cabinet d’avocats qui travaille avec la Chine, à partir de Singapour et de Dubaï ».

En somme, « deux places financières pas connues pour leur transparence », a accusé le site de propagande dirigé par Nicolas Beau.

« Mondafrique », réputé d’être acquis aux thèses du makhzen marocain, a accusé également Chems-Eddine Mohamed Hafiz d’accointances avec l’ancien président, Abdelaziz Bouteflika, et l’homme d’affaires, Ali Haddad, « aujourd’hui en prison ».

Ce n’est pas tout, le site de Nicolas Beau prétend l’existence de lien entre M. Hafiz et les services de renseignement algériens.

Djaouad Amine