Le projet du port de Cherchell sera « bientôt » présenté au Gouvernement

Le projet du port de Cherchell sera « bientôt » présenté au Gouvernement

Le projet de réalisation du Port Centre d’El-Hamdania (Est de Cherchell), refait surface alors qu’on le croyait tout bonnement abandonné. Il sera « bientôt » présenté au Gouvernement selon l’affirmation faite ce mardi 23 juin par le ministre des Transports et des Travaux publics, Farouk Chiali.

« Le projet de port commercial pour le Centre, qui sera installé dans la région de Hamdania, à l’Este de Cherchell sera adopté par le Gouvernement et une décision sera prise à ce sujet », a en effet affirmé le ministre qui effectuait une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Tipaza. 

« Le dossier de ce projet sera étudié sous tous ses aspects, y compris les économiques, sociaux et stratégiques, et l’étendue de son impact sur le secteur agricole », a encore expliqué Farouk Chiali. 

Il a, dans ce contexte, rappelé qu’un tel projet (vue son importance) nécessite de nombreuses et grandes structures comme le chemin de fer et les autoroutes vers d’autres installations.

Pour rappel, la réalisation de ce projet a été confiée à une société mixte de droit algérien composée du Groupe public des services portuaires et de deux compagnies chinoises  CSCEC (China state construction corporation) et CHEC (China harbour engineering company).      

Pour le financement de la première phase de ce projet, le texte de loi de finances 2018 a consacré un budget de 150 milliards de DA.

Avec 20 mètres de tirant d’eau (hauteur de la partie immergée d’un bateau) ce port en eau profonde sera réalisé non seulement pour le commerce national par voie maritime mais aussi en tant que hub pour les échanges au niveau régional.

Il disposera de 23 quais d’une capacité de traitement de 6,5 millions de conteneurs et de 25,7 millions de tonnes/an de marchandises générales.

 

Il sera aussi un pôle de développement industriel, relié aux réseaux ferroviaire et autoroutier et bénéficiant, dans sa proximité immédiate, de deux sites totalisant 2.000 hectares destinés à accueillir des projets industriels.

 

Le trafic portuaire de marchandises dans la région centre du pays devrait atteindre, à l’horizon 2050, un volume de 35 millions de tonnes de marchandises/an et deux (2) millions de conteneurs de 20 pieds annuellement, contre 10,5 millions de tonnes traités actuellement par les ports d’Alger et de Ténès.

 

.