Le Professeur Mehyaoui jette un pavé dans la marre : « 80% des malades testés positifs rentrent chez eux faute de lits »

Il a affirmé que 80% des malades testés positifs rentrent chez eux faute de lits : Le Professeur Mehyaoui jette un pavé dans la marre !

Dans une déclaration faite ce matin du lundi sur les ondes de la radio nationale Chaîne 3, le professeur Ryad Mehyaoui, membre du comité scientifique chargé de suivi de la pandémie de coronavirus (covid-19), a déclaré que plus de 80 % des malades testés positifs au coronavirus sont invités à rentrer chez, faute de lits pouvant les recevoir dans le différentes structures du pays.

Le professeur en réanimation a tiré la sonnette d’alarme par rapport à une recrudescence lente mais plus grave que la première vague du virus.

A côté de ces cas positifs qui ne trouvent pas de place en raison de la saturation, le professeur Mehyaoui a fait savoir que « seulement 20% de cas grave se battent en réanimation contre le virus mortel ».

A cet effet, ce dernier a exhorté à une mobilisation générale ainsi une prise de conscience individuelle comme collective: «64 cas graves sont en réanimation, cela pourrait engendrer d’énormes problèmes si on n’arrive pas à contrecarrer la situation ».

L’invité de la rédaction a notamment mis en exergue les fêtes de mariages regroupements familiaux ainsi les rassemblements au milieu professionnelle comme première cause de recrudescence: «Il  faut éviter de façon draconienne, les rassemblements, les mariages, cortèges. Cela peut être considéré comme participation à un crime ».

Pr Mehyaoui a sollicité les pouvoirs publics à agir en sanctionnant tout citoyen, n’observant pas un respect total des dispositions d’urgence prises pour lutter contre le Covid-19, notamment le confinement , la sécurité sanitaire et surtout les gestes barrières .

Abordant la situation du personnel médical, l’invité de la Chaine III a évoqué une tragédie, ainsi une reprise difficile notamment après une baisse de cas : « Le personnel soignant demeure le plus touché, avec une facture de 7881 cas et 113 décès.

Au vu du bilan du Coronavirus qui s’alourdit de jour en jour, le ministère de la Santé a sollicité l’aide du personnel médical à la retraite afin de renforcer les rangs des équipes médicales au front »,a-t-il martelé. Ce dernier a enfin appelé à la nécessité de mobiliser les moyens nécessaires pour protéger le personnel médical qui demeure à l’instant insuffisant devant une telle ampleur de pandémie.

Ferhat Zafane