Le Professeur Abdelaziz Djerad répond à un chercheur jordanien concernant la menace israélienne sur l’Algérie

Le Professeur Abdelaziz Djerad répond à un chercheur jordanien concernant la menace israélienne sur l’Algérie

C’est en qualité de professeur de sciences politiques à l’université d’Alger que Pr Abdelaziz Djerad a répondu à une lettre que lui a envoyée un chercheur jordanien, Walid Abdel Haye, sur sa page Facebook à travers laquelle il met en garde l’Algérie, ses dirigeants et son peuple contre la menace israélienne, surtout après la normalisation des relations entre le royaume du Maroc et l’entité sioniste.

Cette lettre fait suite à la réaction du Pr Djerad, premier ministre algérien, suite à l’annonce de la normalisation entre ces deux pays, le 12 décembre 2020, quand il a prévenu que : « la marée sioniste est arrivée aux frontières ouest de l’Algérie ».

Le chercheur jordanien a donc adressé une missive au Pr Abdelaziz Djerad, par le biais de sa page Facebook à travers laquelle il l’informe qu’il a écouté sa déclaration du 12 décembre passé concernant l’arrivée des sionistes aux frontières algériennes et lui rappelle : « l’article que j’ai écrit sur ma page Facebook le 8 décembre 2013 et qui a été repris par des médias algériens dans lequel j’ai annoncé que le diable sioniste rampe vers l’Algérie ».

Le chercheur jordanien a repris son article qui comporte 13 études israéliennes concernant la situation intérieure en Algérie d’une manière qu’il a qualifiée d’angoissante, ce qui démontre que les sionistes cherchent par tous les moyens à nuire à l’Algérie comme ils l’ont fait pour d’autres pays auparavant. Le chercheur jordanien a clos sa lettre par une recommandation ‘à tous les frères algériens’ : « Ouvrez grands vos yeux, le diable rampe vers vous ».

Dans sa réponse, Pr Abdelaziz Djerad déclare que : « j’ai pris connaissance de votre dernier post, et je sais que vous êtes un grand chercheur ayant une vision scientifique et une grande conscience patriotique. Dans mon dernier ouvrage intitulé ‘Géostratégie : concepts, notions et enjeux’, j’ai mis en exergue les réalités des relations internationales actuelles par une étude prospective qui concerne l’avenir de l’axe géostratégique arabe, africain et méditerranéen ».

Pour rappel, Pr Abdelaziz Djerad, le premier ministre algérien, est un professeur d’université en sciences politiques qui a à son actif plusieurs publications et livres scientifiques de haute facture, et il est à même de connaitre et de comprendre tous les enjeux stratégiques qui se jouent au niveau du Maghreb et ailleurs.

Tahar Mansour