Le Président  Tebboune interdit l’importation des produits agricoles durant la période de cueillette 

 

 Le Président  Tebboune interdit l’importation des produits agricoles durant la période de cueillette 

 

Le Président de la République, Abdelmadjid  Tebboune, a ordonné l’interdiction totale de l’importation des produits agricoles pendant la saison de cueillette afin de protéger la production  nationale et réduire la facture alimentaire.

Au terme de l’audition du ministre du Commerce qui a présenté dimanche un exposé sur son secteur lors du conseil des ministres, M.  Tebboune  a également insisté sur le durcissement du contrôle sur les  fruits importés en vue d’éviter la surfacturation et s’assurer de la  qualité du produit pour protéger la santé du citoyen.

Le Président a, en outre, souligné la nécessité de réduire davantage la  facture d’importation sans toutefois créer de pénurie sur le marché.

Par ailleurs, il a ordonné le recensement exhaustif des cheptels en recourant à l’imagerie aérienne afin de créer une base de données qui permettra au pays de maîtriser ses cheptels et d’assurer, ainsi, l’approvisionnement du marché en quantités indispensables de viandes. Lors de son exposition le ministre du Commerce a donné un exposé sur la  situation des importations des produits agricoles et les mesures prises par  son Département pour protéger la production agricole nationale.

Il a ainsi passé en revue la structure des importations agricoles,  notamment les viandes, les fruits et légumes, le lait, le blé, l’orge et le  maïs. Le ministre a, dans ce cadre, énuméré les mesures proposées pour protéger  la production agricole, comme celle d’élargir la liste des produits soumis  au Droit Additionnel Provisoire de Sauvegarde (DAPS), de soumettre l’activité d’importation au principe de spécialisation et de souscription  au cahier des charges, de numériser le commerce extérieur et le fichier national des industries agricoles, et enfin de bien analyser la structure  des importations pour définir la nomenclature des produits dont  l’importation peut être réduite avec un renforcement de la lutte contre la  surfacturation, et la mise en place d’une stratégie nationale  d’exportation.

LIRE AUSSI: