Le président Tebboune appelle les Algériens à participer au prochain référendum « en toute démocratie »

Le président Tebboune appelle les Algériens à participer au prochain référendum « en toute démocratie »

Le président Abdelmadjid Tebboune a appelé jeudi, les Algériens à participer « en toute démocratie »  au référendum prévu le 1er novembre prochain  que la presse nationale a accompagné dans ses différentes étapes, par des actions de sensibilisation et des couvertures médiatiques des activités et débats y afférents.

« Nous avons perçu, avec grande satisfaction, la qualité et la crédibilité du service offert par les médias algériens, à travers l’utilisation des sites électroniques et des réseaux sociaux pour la diffusion de l’information en temps réel, la célérité dans la diffusion et le partage ainsi qu’une interaction immédiate avec le thème du référendum », a souligné le chef de l’Etat dans un message à l’occasion de la Journée nationale des journalistes.

Il a rappelé que, dans un souci de renforcement de cette prestation, le projet de révision de la Constitution « garantit le droit à la création de sites et de journaux électroniques, en consécration de la liberté de la presse avec tout ce qu’elle comporte comme liberté d’expression, de créativité et de droit d’accès aux sources d’information et de protection de l’indépendance du journaliste et du secret professionnel ».

Evoquant les principales garanties contenues dans ce projet, il  a cité « la non soumission du délit de presse aux sanctions privatives de liberté et la non suspension d’une activité journalistique, quels que soient les moyens de sa diffusion ou publication sans décision de justice ».

Dans ce cadre le président Tebboune a précisé que ses « nombreuses entrevues avec les journalistes de la presse nationale publique et privée et même étrangère, ont été l’occasion de réaffirmer la position claire de l’Etat en vue d’assurer l’appui et les garanties nécessaires pour promouvoir davantage la performance de toute la presse algérienne, sans exclusive ».

Dans ce contexte, il a pointé du doigt « des mercenaires et des traîtres » qui « transforment des sites électroniques en terreau fertile pour la diffusion » de discours et de « campagnes acharnées visant à semer la discorde et à saper le moral des citoyens ».

« Dieu merci, de vaillants hommes s’y sont opposés férocement au sein de ces mêmes sites et ont contré tous les plans diaboliques ourdis contre notre pays » a rassuré le chef de l’Etat, soulignant à l’endroit des ennemis et détracteurs de tous bords, qu’ils « sachent que l’Algérie est protégée par Dieu et son peuple est déterminé à prouver sa loyauté au serment des Chouhada et à assurer l’avenir des prochaines générations par le savoir, le travail et l’unité des rangs ».

Ab. M.