Le président du Conseil constitutionnel loue le projet de révision de la Constitution  

Le président du Conseil constitutionnel loue le projet de révision de la Constitution  

Kamel Fenniche, président du Conseil constitutionnel, a affirmé ce mercredi que la nouvelle Constitution permettrait au parlement de contrôler librement le gouvernement, si jamais elle était adoptée.

Dans une allocution prononcée lors de la Conférence des organes constitutionnels africains de contrôle, tenue à Alger, Kamel Fenniche a expliqué que la mouture de la révision constitutionnelle propose un système dans lequel le parlement jouit et exerce pleinement sa mission. Le même système garantit une liberté de surveillance de l’activité du gouvernement, a-t-il notamment assuré.

Le président du Conseil constitutionnel a estimé, dans ce contexte, que l’Etat de droit doit être fondé sur une justice libre et indépendante. Une justice capable de garantir « les droits et libertés des citoyens algériens ».

A ce titre que M. Fenniche  a cité le comité d’experts et de constitutionnalistes mis en place par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, au deuxième jour de son investiture.

C’est ce comité qui s’est attelé à préparer le projet de révision de la Constitution. Une initiative qui vise à établir l’état de droit et une nouvelle république, selon lui.

Par ailleurs, le président du Conseil constitutionnel a exprimé sa satisfaction quant au développement remarquable que connait la Conférence des organes constitutionnels africains de contrôle depuis sa création en Algérie en 2011.

Nacereddine Benkharef

LIRE AUSSI:

https://www.lapatrienews.com/le-regime-semi-presidentiel-est-le-plus-adapte-pour-letat-actuel-de-lalgerie/