Le parquet requiert trois ans de prison ferme contre Mohamed Djemaï

Le parquet requiert trois ans de prison ferme contre Mohamed Djemaï

Le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed, à Alger, a requis ce mercredi une peine de 3 ans d’emprisonnement contre l’ancien secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), Mohamed Djemaï.

Le parquet a également requis une amende de l’ordre 500 000 DA.

Le 19 septembre 2019, le juge d’instruction près le Tribunal de Sidi M’hamed a ordonné le placement de l’ancien député en détention préventive dans l’Etablissement de rééducation et réadaptation d’El-Harrach.

Mohamed Djemaï est accusé de « menace contre un journaliste » et de « destruction de documents officiels ».

Nacereddine Benkharef