Le parquet de Tipaza requiert 10 ans de prison contre « Kamel El-Bouchi »

Le parquet de Tipaza requiert 10 ans de prison contre « Kamel El-Bouchi »
Le procureur de la République près le tribunal de Tipasa a demandé dans son réquisitoire 10 ans de prison ferme contre Kamel Chikhi, alias Kamel El-Bouchi, dans l’affaire d’indus avantages et de réduction d’impôts, ont rapporté ce dimanche plusieurs médias nationaux.
Le parquet a également requis une peine de 7ans de prison ferme  assortie d’une amande de 1 million de Dinars à l’encontre du 2e mis en cause dans cette affaire.
Quant au 3e et 4e prévenus , le procureur a requis, respectivement, à leurs encontre  une peine de 5 ans de prison ferme ,assortie d’une amende de 500 000 dinars et une peine de 2 ans de prison ferme ,assortie d’une amende de 200 000 Dinars, précise la même source.
 L’affaire remonte à  2016, lorsque « Kamel El-Bouchi » avait transféré une propriété immobilière à Alger à la SARL « Leks Promotion », dont il était associé et gérant.
 Kamel Chikhi, accusé également dans l’affaire de 7 quintaux de cocaïne saisis à Oran en 2018 , a bénéficié d’une réduction  d’impôts , estimée à 1 %  au lieu de 5  % , ce qui est considéré comme contraire à la réglementation en vigueur, ce qui a causé des dommages au trésor public estimés à 15 millions de dinars.
Hamid.D