Le nouveau navire caboteur- ravitailleur « Tolga » entre en service : Naftal renouvelle sa flotte

Le nouveau navire caboteur- ravitailleur « Tolga » entre en service : Naftal renouvelle sa flotte

D’une capacité de 4500 tonnes métriques et doté d’une autonomie en haute mer de quarante jours  le nouveau navire caboteur-ravitailleur « Tolga » de Naftal est entré en service ce matin du samedi du 1er mai.

 Par cette nouvelle acquisition qui représente un acquis considérable pour l’Algérie, la société nationale de commercialisation des produits pétroliers (Naftal) renforce ainsi ses moyens en termes de distribution de ses produits non seulement au niveau des ports nationaux mais également en haute mer où un marché considérable  soutenu par pas moins de 12 000 navires y transitent et représentent de fait des clients potentiels pour Naftal et par ricochet pour l’Algérie.

  Rehaussée par la présence de pas moins de cinq membres du gouvernement à savoir, les ministres de l’Energie, de la solidarité nationale, des transports, du travail et de la santé, ainsi par les P-DG de la Compagnie nationale Sonatrach et de Naftal, la cérémonie d’inauguration a permis aux nombreux représentants des médias nationaux de s’enquérir  sur cette nouvelle acquisition et de constater de visu la concrétisation par Naftal d’une partie d’un  vaste programme d’investissements engagé pour assurer une autonomie stratégique pour le pays, non seulement en matière de stockage mais aussi de transport ».

Mr Kamel Benfriha, PDG de NAFTAL

Pour le P-DG de Naftal, Kamel Benfriha, au four et au moulin durant cette cérémonie, « cette acquisition permettra à l’Algérie  de concurrencer d’autres navires en haute mer », laquelle opération n’était auparavant réservée qu’aux grands navires caboteurs qui pouvaient de par leurs capacités assurer le ravitaillement en carburants. Un investissement stratégique pour la compagnie Naftal qui peut se targuer aujourd’hui de rafler des marchés en haute mer  après s’être contentée seulement de ravitailler les ports nationaux et au mieux alimenter en mer des navires aux commandes restreintes. Ce qui par voie de conséquence représente  une rentrée en devises fortes  pour le pays et la concrétisation d’une présence de Naftal en mer. Ce qui renforce ses capacités de ravitaillement de manière pérenne et la récupération par la compagnie nationale d’un marché qui représente 12000 navires clients potentiels.

12000 navires,  potentiels client, transitent par la méditerranée

Auparavant,  les caboteurs existants, de moindre capacité,  effectuaient des  navigations  de cabotage sur une courte distance, le long des côtes, pour l’acheminement des produits pétroliers mais, désormais avec l’acquisition du ‘Tolga’, c’est  le marché international en haute mer qui est visé par Naftal  .

 Aussi, selon son P-DG, qui s’exprimait en marge de la cérémonie d’inauguration du navire-caboteur Tolga : «  Un nouveau marché conséquent avec les quelques 12000 navires qui transitent par la méditerranée s’offre à Naftal qui ne pouvait pas auparavant alimenter de gros tonnages en raison de la faible capacité de ses caboteurs. Ce qui les contraignait à alimenter les navires clients en plusieurs phases. Ce qui n’était pas parfois du gout des navires étrangers » a-t-il révélé avant d’ajouter, le sourire aux lèvres, «  avec l’acquisition de ce navires caboteur   et l’arrivée de   trois navires caboteurs-ravitailleurs ( de moindre capacité, environ 2500 tonnes métriques)  qui seront  bientôt réceptionnés par Naftal , «  c’est une entrée en force pour Naftal dans le marché pétrolier et sa branche ravitaillement en haute mer » a-t-il indiqué .

 Objectif : Atteindre  422 000 tonnes  en vente marine à l’horizon 2023

 Rappelons qu’en  janvier 2019, dans le sillage du renouvellement de sa flotte et de la modernisation de l’activité marine,   ce qui nécessitait une mise en conformité aux exigences et standards internationaux, Naftal avait procédé à la signature d’un contrat avec l’entreprise  Néerlandaise DAMEN SHYPYARDS GORINCHEM B.V, portant sur l’acquisition d’un caboteur pétrolier d’un port en lourd de 4500 tonnes métriques.

 Une acquisition permettant à Naftal de doubler ces ventes marines afin d’atteindre les 422 000 tonnes à l’horizon 2023, mais aussi de se conformer à la réglementation maritime en vigueur et d’améliorer la sécurité au travail tout en veillant à la préservation du milieu marin », a-t-on expliqué.

 Ferhat Zafane