Le Moudjahid ‘’Moh Clichy’’ : « L’objectif de la grève des huit jours c’était de paralyser l’économie française chez-elle » 

Le Moudjahid ‘’Moh Clichy’’ : « L’objectif de la grève des huit jours c’était de paralyser l’économie française chez-elle »

Le moudjahid Mohamed Ghafir connu sous le nom de guerre « Moh Clichy », a estimé dans une déclaration exclusive accordée à la PatrieNews, en marge de la  célébration de 64e anniversaire de la grève des huit jours, 28 janvier 1957, que cette action a été décidée juste après la tenue du congrès de la Soummam.

« Les cinq membres du  CCE (Comité de Coordination et d’Exécution), à leur tête Abane Ramdane, ont décidé justement à déclencher cette grève de huit jours, au départ c’était prévue pour 15 jours, mais la durée a été finalement réduite à huit jours.

Avec cette grève nous avons réussi à prouver à la France que la révolution c’est une affaire de tout le peuple algérien. D’ailleurs, la grève a été suivie en Algérie et en France, et cela, pour démontrer que c’est le FLN qui dirige la révolution.

Et nous en France, justement, Abane Ramdane, et le FLN ont chargé deux membres du Conseil National de la Révolution Algérienne (C.N.R.A.), en l’occurrence, Salah Louanchi, et Mohamed Lebjaoui, pour nous apporter les directives, et de nous informer de l’action qui devait se faire à partir de 28 janvier 1957.

Une tâche qui n’était pas facile, étant donné que nous étions plus de 100 000 algériens qui travaillaient dans les usines françaises » a témoigné Moh Clichy.

Dans le même ordre d’idée, notre Moudjahid, a rappelé que cette action a permis de paralyser l’économie française.

« Justement, l’un des grands objectifs de Abane Ramdane, c’était de paralyser l’économie française chez-elle, mais également d’éliminer les Messalistes, pour que tout le monde rentre dans les rangs du FLN, et le deuxième point, c’est l’histoire de l’ONU justement sur la plan international. Une action qui a porté ses fruits sur le plan français, car il y avait même des français, qui ont cherché à nous aider » avoua-t-il.

Enfin, le Moudjahid Moh Clichy, rappelle que le congrès de la Soummam, a fixé trois objectifs pour la Fédération du FLN en France «  le premier objectif c’est de structurer toute l’émigration en Europe.

Soutenir financièrement la lutte de Libération nationale, enfin, éclairer l’opinion publique française, et internationale sur la révolution algérienne. Des objectifs que nous avons appliqué à la lettre, la prouve, après cette grève, c’est tout le monde qui est rentré dans le FLN, y compris les Messalistes.  C’est une grève qui a eu son impact d’une manière extraordinaire sur le plan national et international » affirme le moudjahid Mohamed Ghafir.

Yahia Maouchi