Le ministre français de l’Intérieur remercie l’Algérie pour sa coopération

Le ministre français de l’Intérieur français revient sur sa visite à Alger : « Un grand pays cher à mon cœur »

Dans un entretien accordé au Parisien, le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a remercié les autorités algériennes pour leur coopération. Selon lui, elles ont accepté que des ressortissants algériens accusés de « radicalisation » puissent être expulsés de France.

« J’ai rencontré le Premier ministre, le ministre des Affaires étrangères et de l’Intérieur. Je les remercie pour leur coopération. L’Algérie est un grand pays cher à mon cœur », s’est-il réjouit.

Et d’affirmer, « ils m’ont clairement affirmé que les nationaux qui relevaient de leur responsabilité seraient repris à la condition que ce soit bien leurs nationaux, ce qu’on peut tout à fait comprendre.

D’ailleurs, à la suite de mes différents déplacements, il y a déjà eu certain nombre d’expulsions… ».

Au total, 231 étrangers en situation irrégulière « suivis pour radicalisation » seront expulsés hors de France.  Plus en détails, il s’agit d’une soixantaine de Tunisiens, autant de Marocains et un peu plus d’Algériens, selon Le Figaro.

Le 7 novembre dernier, Gérald Darmanin a effectué une visite en Algérie lors de laquelle il a rencontré le Premier ministre Abdelaziz Djerad, son homologue, Kamel Beldjoud et plusieurs autres ministres dont Sabri Boukadoum, ministre des Affaires étrangères.

Skander Boutaiba