Le ministre des Finances rassure les Algériens sur la situation financière du pays

Le ministre des Finances rassure les Algériens sur la situation financière du pays

Aymen Benabderrahmane, ministre des Finances, a affirmé, lors d’une conférence de presse organisée ce dimanche, que le gouvernement travaille à l’élargissement de la réforme budgétaire.

Cette dernière permettra, d’après lui, de rationaliser les dépenses selon les besoins, mais aussi la pertinence, des projets. « Un budget sera dédié à tous les ministères et les organismes. Il sera publié sur le site internet de la direction générale du Budget du ministère des Finances », a-t-il expliqué.

Le ministre a dénoncé, dans ce contexte, « la politique d’intimidation » pratiquée par certaines parties, qu’il ne cite pas, et dont le but est de faire peur aux Algériens. « Arrêtons cette comédia ! L’Algérie ne souffre pas de problèmes liés à un endettement intérieur ou extérieur comme certains pays », a-t-il pointé.

Et d’ajouter, « nous sommes contre l’endettement extérieur. Nous disposons de ressources qui n’ont pas été exploitées en sus de l’énergie de la jeunesse ».

Selon lui, les premiers résultats des réformes menées par le gouvernement commencent à devenir palpables. Il a reconnu, toutefois, l’existence d’une bureaucratie négative qu’il va falloir éradiquer. « Nous allons encourager les investisseurs algériens », a-t-il promis.

Aussi, le ministre des Finances a assuré du soutien de l’Etat aux entreprises publiques, à l’image d’Air Algérie, qui souffrent des conséquences néfastes de la crise induite par la pandémie de coronavirus.

Enfin, sur l’acquisition d’un vaccin contre cette maladie, Aymen Benabderrahmane a précisé qu’un budget sera dédié à l’opération nonobstant son coût.  La somme allouée sera débloquée dès que le nom du vaccin sera dévoilé.

Skander Boutaiba