Le ministre de l’Intérieur réagit à l’affaire de l’enseignante d’Oran : « Nous refusons ce genre de comportement »

Le ministre de l’Intérieur réagit à l’affaire de l’enseignante d’Oran : « Nous refusons ce genre de comportement »

En marge du débat, à la commission des finances de l’APN, le ministre de l’Intérieur a abordé ce jeudi cette affaire de l’enseignante humiliée par le wali, qui a fini par enflammer la toile, et par faire le buz. Ne trouvant aucune circonstance atténuante au comportement de ce wali, dont il est le supérieur hiérarchique, Kamel Beldjoud a entièrement donné raison à cette enseignante qui, a-t-il présumé, s’est sans doute exprimée avec spontanéité à cause de son inquiétude pour ses élèves, et pour cette école où elle enseigne depuis une trentaine d’années.

Selon lui, donc, ce wali aurait dû écouter cette enseignante, et même donner des instructions afin que les tables vétustes soient remplacées. O, cela n’a hélas pas été le cas.

Le ministre annonce au passage que des instructions allant dans ce sens seront bientôt données, ce qui ne sera pas chose facile, sachant qu’il existe en Algérie pas moins de 19.000  écoles. Et de lancer un appel, pour finir, aux hauts commis de l’Etat afin qu’ils adoptent un comportement plus humain, et moins hautain, envers les simples citoyens.

Ali O