Le ministre de la Justice mise sur la transparence et les compétences

Nouvelle formule de candidature pour les nominations aux postes supérieurs

Le ministre de la Justice mise sur la transparence et les compétences

Le ministère de la justice s’est lancé, à partir de cette semaine, dans la mise en œuvre d’une nouvelle formule pour le choix des candidats aux postes supérieurs consistant en l’annonce du lancement d’un appel à candidature au poste d’inspecteur au niveau du ministère. Le nombre de postes vacants à pourvoir est de neuf (9), des postes nécessitant des arrêtés présidentiels pour les occuper. 

En agissant de la sorte, le ministre de la justice, garde des sceaux, aura mis en place une méthode de promotion aux postes supérieurs, avec le maximum de transparence dans la gestion des affaires du ministère et permet d’assurer une égalité de chance à tous les magistrats qui remplissent les conditions nécessaires pour occuper ces postes.

Pour ce faire, un communiqué a été remis à la Cour Suprême, au Conseil d’Etat, aux Cours de justice et aux tribunaux administratifs invitant les magistrats qui remplissent les conditions contenues dans le décret exécutif portant organisation de l’inspection générale du ministère de la justice, de présenter leurs candidatures qui seront remises à une commission spéciale composée de magistrats, de cadres du ministère et de représentants du Conseil Supérieur de la Magistrature pour étude. 

Les noms des candidats proposés à être retenus pour occuper les postes à pourvoir seront présentés par la commission de candidature, selon les procédures légales dans ce cadre, à l’autorité possédant les prérogatives de nomination à ces postes, c’est-à-dire le président de la république.