Le ministère de l’Intérieur français refuse de céder la mosquée de Puteaux au Maroc

Le ministère de l’Intérieur français refuse de céder la mosquée de Puteaux au Maroc

La mosquée de Puteaux, une commune huppée située en région parisienne, ne sera pas cédée au Maroc. C’est le ministère de l’Intérieur français qui a opposé son véto, rapporte ce vendredi le Parisien.

« Ça ne se fera pas. Le Ministre a déjà eu l’occasion de faire part aux autorités marocaines de la position française sur ce type de rachat et les a invitées à reconsidérer ce projet », affirme l’entourage de Gérald Darmanin.

Il n’y a pas que le ministère de l’Intérieur qui voyait du mauvais œil ce projet. La communauté musulmane de Puteaux n’en voulait pas non plus. Elle est composée d’ « une dizaine de nationalités différentes. Cette mosquée, elle nous appartient à tous. Tous les fidèles ont financé les travaux à un moment ou à un autre et il n’est donc pas question de la vendre au Maroc », souligne l’un d’eux.

Depuis 2017, le royaume de Mohammed VI cherche à tout prix à acquérir une mosquée sur le sol français. Ses tentatives se sont soldées par des échecs. Dernier en date avant celui de la mosquée de Puteaux : le refus Michaël Delafosse, maire de Montpellier, en décembre dernier de vendre une des mosquées de cette ville du sud de l’Hexagone au Maroc.

Skander Boutaiba