Le Maroc soutient la candidature d’Azoulay à la tête de l’UNESCO : Quand le lobby sioniste fais cause commune avec Rabat

Le Maroc soutient la candidature d’Azoulay à la tête de l’UNESCO : Quand le lobby sioniste fais cause commune avec Rabat

L’adage dit qu’on ne change jamais une équipe qui gagne. Même si celle-ci triomphe aux antipodes des attentes des causes et du peuple que l’on est censé défendre.

C’est ce que doit se dire le roi marocain en optant pour ce choix directement pro-sioniste pour la direction de l’UNESCO.

Le Maroc en effet a annoncé son soutien pour la candidature de la directrice générale de l’Unesco, madame Audrey Azoulay, pour un second mandat à la tête de cette organisation onusienne.

L’annonce de ce soutien s’est faite par l’ambassadeur délégué permanent du Royaume du Maroc auprès de l’Unesco Samir Addahre, lors de l’ouverture de la 210ème session du conseil exécutif de l’Unesco, qui se tient du 2 décembre au 27 janvier 2021.

A cet égard, l’ambassadeur du Maroc a déclaré au début de la discussion générale de cette session : « Je saisi cette opportunité pour vous exprimer, madame la directrice générale, au nom du Maroc, suite à votre candidature pour un second mandat, notre soutien total et notre engagement à agir pour la concrétisation de cette candidature ».

Audrey Azoulay est la fille du journaliste André Azoulay, conseiller du défunt roi Hassan II et, plus tard, de son fils Mohamed VI.  D’origine juive marocaine, elle a même été ministre en France sou Hollande.

Au même titre que les juifs d’origine, elle a le cœur solidement ancré à droite, soutient le projet criminel sioniste, et se montre rétive face à la noble cause palestinienne. Ce soutien marocain à cette candidature s’inscrit donc en droite ligne de la prise de contrôle du Makhzen et du Palais royal chérifien par le lobby sioniste mondial tandis que Mohamed VI ose encore se qualifier de « commandeur des croyants. Sic.

Ali Oussi