Le Makhzen dans de sales draps

L’ALE appelle le Maroc  à mettre fin à l’occupation du Sahara occidental

Le Makhzen dans de sales draps

Les appels insistants au régime marocain à engager un dialogue direct avec le Front Polisario en tant que représentant légitime et unique du peuple sahraouis vont crescendo. Le dernier en date émane de la p résidente de l’Alliance Libre Européenne (ALE), Lorena Lopez de Lacalle, qui dans une interview accordée jeudi au site d’information « El Portal Diplomatico     appelé le Maroc et  à se conformer aux arrêts de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE), en particulier, ceux relatifs au pillage illégal des ressources naturelles. Aussi, a –t- elle, réaffirmé la position de son parti quant au conflit au Sahara occidental, précisant que l’ALE reconnaît officiellement le Front Polisario comme le seul et légitime représentant du peuple sahraoui et la République sahraouie comme un Etat existant. « Nous devons nous concentrer sur le fond du problème », a-t-il souligné

car pour elleLe Makhzen dans de sales draps, a-t-elle déploré, avant de soutenir ainsi que « le Maroc e doit respecter les décisions des organisations et organes internationaux, il doit également   retirer son armée des villes occupées,  et enfin achever le processus de décolonisation du Sahara occidental, considérée, à juste titre comme la dernière colonie d’Afrique .

Sur l’exploitation illégale des ressources naturelles du Sahara occidental, Mme Lopez a rappelé la déclaration de Mme Jill EVANS (ancienne eurodéputée, Royaume Uni) affirmant que « ces ressources naturelles appartiennent exclusivement au peuple du Sahara occidental, qui ne peuvent pas être partagées entre le Maroc et un groupe de politiciens en Europe ».

Elle a, également, insisté sur l’obligation de l’étiquetage des produits importés en Europe en provenance des territoires sahraouis occupés.

L’autre sujet épineux a trait aux prisonniers sahraouis incarcérés de manière arbitraire dans les prisons de  « Notre ami le Roi »,  Mme Lopez a exprimé « la solidarité pleine et entière de l’ALE avec les prisonniers politiques sahraouis emprisonnés arbitrairement en violation flagrante du droit international et du droit international humanitaire », enchérissant ainsi « l’Europe ne peut rester oisive et indifférente quant aux revendications justes du peuple sahraoui et elle doit prendre l’initiative pour trouver une solution à ce conflit dans le contexte de la décolonisation ».

LIRE AUSSI:

https://www.lapatrienews.com/les-engagements-du-wali-dannaba/