Le gouvernement prévoit de nouvelles mesures anticontamination

Crise sanitaire

Le gouvernement prévoit de nouvelles mesures anticontamination

Le président Tebboune a chargé, en Conseil des ministres, le Premier ministre d’étudier les mesures à prendre avec le Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus dans les prochains jours en vue de briser la chaîne de contamination et de circonscrire les foyers épidémiques. Cette décision faisait suite à la présentation par le ministre de la Santé, d’un état des lieux relatif à l’évolution de la situation sanitaire dans le pays, sous tous ses aspects, à la lumière de la recrudescence de la pandémie à l’échelle mondiale. A ce sujet, le ministre a fait part des mesures prises depuis  le 10 juin, à savoir « la réduction de la durée d’hospitalisation des patients à cinq jours et la détermination des cas nécessitant une plus longue hospitalisation en fonction du degré de gravité et de complexité, en soumettant les cas asymptomatiques à un suivi médical en dehors de l’hôpital ».

Cette nouvelle stratégie s’est soldée, a-t-il dit, par le rajout de « plus de 3.000 lits supplémentaires depuis le début du mois en cours, portant leur nombre total à 13.395 lits, outre l’augmentation des capacités et des moyens de traitement, par la mise à disposition de plus d’équipements de dépistage et de protection ».

Il a également fait état de l’acquisition en cours de 252.000 tests PCR et deux appareils de dépistage par PCR d’une capacité de 2.000 tests par jour chacun. A ces dispositions s’ajoutent l’importation prévue de « 20 millions de masques chirurgicaux pour maintenir le stock nationa  de 200.000 masques » pour les soignants impliqués dans la lutte contre la pandémie ainsi que des « quantités suffisantes » de médicaments pour les patients atteints de coronavirus, sachant que le stock des médicaments a été plusieurs fois doublé ».

Le ministre a proposé, enfin, d’intensifier les campagnes de sensibilisation sur les mesures à suivre pour la protection contre le Covid-19, avec « un durcissement des sanctions » à l’encontre des contrevenants, ainsi que « l’éventualité d’un reconfinement partiel » pour endiguer sa propagation.

Le président de la république, qui a ordonné de durcir les sanctions contre les auteurs de négligences, a instruit le ministre du secteur de « recourir à l’avion mis à la disposition de son département afin de se rendre immédiatement et à tout moment sur place pour vérifier les informations relatives à des insuffisances réelles ou fictives publiées ici et là, en vue de rassurer les citoyens, ou de couper court aux rumeurs et autres fausses informations ».

Le chef de l’Etat a insisté sur « l’établissement de statistiques des contaminations par wilaya et de leur traitement avec davantage de réalisme », ordonnant, entre autres mesures, « le renforcement de la surveillance épidémiologique, du contrôle quotidien du fonctionnement des hôpitaux et du stock de matériels de dépistage ».

Adel M.