Le FLN condamne l’accord de normalisation des relations entre « Israël »  et Bahreïn

Le FLN condamne l’accord de normalisation des relations entre « Israël »  et Bahreïn

Le parti Front de libération nationale (FLN) a exprimé ce vendredi 11 septembre, son extrême indignation suite à la signature de l’accord de «normalisation» entre les Emirats le Bahreïn  et « Israël », le qualifiant de «coup de poignard dans le dos de la cause palestinienne et une trahison totale».

Un accord de normalisation qui intervient quelques semaines après que les Emirats Arabes Unis aient, de leur côté  trahissent la cause palestinienne et deviennent de ce fait,  le premier pays du Golfe à réchauffer ses relations avec Israël, et le troisième du monde arabe, après l’Egypte en 1979 et la Jordanie en 1994.

Le parti a dans le même contexte, dénoncé «le silence des différents acteurs de la scène arabe, d’autant que ce sinistre accord constitue une violation de l’Accord de paix arabe ». Lequel accord qui conditionne la normalisation des relations à un retrait total de l’entité sioniste des terres occupées depuis 1967.

Le FLN qui rappelle son soutien indéfectible à la cause palestinienne, a réaffirmé les  « aspirations des peuples arabes à la libération de toutes les terres palestiniennes et à l’établissement de l’Etat palestinien indépendant, avec El Qods El Charif pour capitale» a également condamné «le silence de tombe, proche de la connivence et de la complicité de la part de responsables de la Ligue arabe  dans le malheur des palestiniens ». 

Les Palestiniens réagissent

Les dirigeants palestiniens ont fermement condamné l’accord de normalisation des relations entre Israël et Bahreïn conclu sous l’égide des Etats-Unis.  

Dans un communiqué de presse, les dirigeants palestiniens ont déclaré que l’accord «est une trahison d’El Qods, de l’Esplanade des Mosquées et de la cause palestinienne».  

L’accord entre Israël et Bahreïn «soutient la légalisation des crimes odieux de l’occupation contre le peuple palestinien», ont dénoncé les dirigeants palestiniens dans le communiqué.  

«La Palestine considère que cette étape est extrêmement dangereuse et qu’elle réduit à néant l’Initiative de paix arabe, les décisions des sommets arabes et islamiques et la légitimité internationale», poursuit le communiqué.  

Les dirigeants palestiniens appellent les pays arabes à respecter l’Initiative de paix arabe prise en 2002 et exhortent la communauté internationale à se conformer au droit international et aux résolutions de la légitimité internationale.

F.H

LIRE AUSSI :

Monde arabe : prochain accord de normalisation israélo-bahreïni