Le «  dribble »  raté de Zetchi

 Entre Sid-Ali Khaldi et Kheirredine Zetchi , le climat n’est pas au beau fixe

Le «  dribble »  raté de Zetchi

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Sid-Ali Khaldi  a rejeté  catégoriquement  la décision prise récemment par le président de de la Fédération  algérienne de football, Kheirredine Zetchi,  de différer la  date de l’annonce de l’éventuelle reprise de la compétition footballistique  au jour de la tenue de l ’Assemblée générale extraordinaire considérant cela, comme un « dribble  » et une  entorse à la réglementation qui régit les lois de la fédération .

Dans un  communiqué  rendu public par le ministère de la Jeunesse , il est clairement fait mention que «  si l’objectif  de cette demande cache une volonté de tenir une assemblée générale ordinaire, ce qui est aux antipodes des lois régissant la fédération, puisque selon le ministère,  les conditions  et les modalités de sa tenue sont très claires », à cet effet, il est précisé  dans le communiqué que « l’article 29, dans son alinéa 6 de la loi fondamentale régissant la FAF stipule avec précision que la tenue d’une telle assemblée est conditionnée par trois motivations essentielles que sont : le changement du siège de la fédération, la dissolution de l’instance et enfin,  en cas d’amendements ou de modification des statuts de la fédération ».

Toujours selon le communiqué de la fédération, celle-ci indique que si le bureau fédéral  a pour ambition de recueillir  les  avis de l’ensemble des acteurs de la balle ronde à propos de l’éventualité de reprendre le chemin des stades, ceci, précise  le communiqué,  n’est pas conditionné par une quelconque revue des lois régissant la FAF.

Enfin, le ministère rappelle, dans un communiqué paru en date du 09 juillet 2020, que les conditions de reprises des manifestations sportives gelées en raison de la situation sanitaire demeurent toujours défavorables.

Depuis l’arrivée de Sid-Ali Khaldi à la tête du ministère de la Jeunesse et des sports, ce secteur si névralgique, il ne se passe pas un jour sans que le ministre  place les présidents des fédérations face à leurs responsabilités.

Des sorties sur le terrain sont régulièrement programmées, notamment pour dépoussiérer les projets des nouveaux stades et surtout la concertation avec l’ensemble des acteurs de ce secteur  pour redresser la situation laissée en jachère jusqu’à son arrivée.

Ferhat Zafane