Le dessalement de l’eau de mer au menu d’une réunion entre deux ministres

Le dessalement de l’eau de mer au menu d’une réunion entre deux ministres

Mohamed Arkab et Mustapha Kamel Mihoubi, respectivement ministre de l’Energie et des Mines et ministre des Ressources en eau, ont présidé ce dimanche une réunion en présence de cadres des deux départements.

Les patrons de l’Algerian Energy Company (AEC), une filiale de Sonatrach, et de l’Algérienne des eaux ont pris part à cette réunion. Elle s’est tenue au siège du ministère de l’Energie et des Mines.

La réunion a été consacrée à l’étude de l’état des stations de dessalement de l’eau de mer en Algérie, en particulier celles de Souk Tlata (Tlemcen) et El Mectaâ (Oran). Ils ont également étudié « le lancement de nouveaux projets » dans ce secteur, indique un communiqué du ministère de l’Energie.

Pour les deux ministres, le dessalement de l’eau de mer est un choix stratégique adopté par le gouvernement algérien. Le but étant de garantir la sécurité de l’approvisionnement en eau aux citoyens au vu du grand apport des onze unités déjà existantes.

Skander Boutaiba