L’Azerbaïdjan qualifie les sénateurs français de petits-fils des « massacreurs d’Algériens »

L’Azerbaïdjan qualifie les sénateurs français de petits-fils des « massacreurs d’Algériens »

Fazail Ibrahimli, vice-président du parlement de la République démocratique d’Azerbaïdjan, a qualifié ce jeudi 26 novembre les sénateurs français de petits-fils de « de ceux qui ont commis des massacres en Algérie ».

La réaction de Fazail Ibrahimli intervient après le vote, hier mercredi, d’un texte au Sénat français en faveur « la reconnaissance de la République du Haut-Karabakh », une région où des affrontements militaires ont opposé l’Azerbaïdjan à l’Arménie pendant six semaines.

« Les membres du Sénat français sont les petits-enfants de ceux qui ont commis des massacres en Algérie (…) En fait, la France a fait une promesse aux Arméniens et ne peut plus la tenir. Il est impossible de faire pression sur l’Azerbaïdjan en adoptant un texte», a-t-il déclaré selon le journal Azernews.

La Turquie, alliée traditionnelle de Bakou, a aussi condamné la résolution du Sénat français. « La résolution votée par le Sénat français est un exemple du mépris des principes du droit international (…) pour des considérations de politique intérieure », a fustigé le ministère turc des Affaires étrangères dans un communiqué cité par l’AFP.

Skander Boutaiba