L’arrêt du port pétrolier et gazier de Arzew et Bethioua : les explications du Ministère de l’Energie

L’arrêt du port pétrolier et gazier de Arzew et Bethioua : les explications du Ministère de l’Energie

 

Dans un communiqué publié sur sa page officielle Facebook, la Direction général des hydrocarbures du ministère de l’Energie, s’est expliquée sur l’arrêt du port pétrolier et gazier de Arzew et Bethioua (wilaya d’Oran) du 06 au 13 décembre 2020 en raison des mauvaises conditions météorologiques.

« Nous tenons à informer l’opinion Publique que cet arrêt, survenu depuis le début du mois de décembre, a été provoqué par les mauvaises conditions météorologique, obligeant l’entreprise Portuaire d’Arzew à consigner les port d’Arzew et de Bethioua pour des périodes assez longues, conduisant à une perturbation de la navigation maritime », a expliqué la Direction général des hydrocarbures du ministère de l’Energie dans son communiqué.

La même source a précisé que « la consignation des deux ports à compter du 06 Décembre 2020 a par conséquent induit des retards allants de 3 à 13 jours, mais de façon discontinue, dans les programmes de chargement des navires de transport d’hydrocarbures destinés à l’exportation et pour le marché national. »

« Les chargements des hydrocarbures ont repris graduellement dès le 09 décembre 2020 », a affirmé le ministère en précisant que s’agissant du méthanier « Lalla Fatma N’Soumer », cité dans la presse, celui-ci a chargé sa cargaison le 13 décembre, soit un retard de sept (07) jours. »

« Il est à noter que ces perturbations de chargement des navires n’ont pas impacté la production en amont, et ce, grâce à la disponibilité des capacités de stockage au nord et au sud, ainsi que leur bonne gestion par Sonatrach », a conclu le communiqué.

Yahia Maouchi