L’Armée sahraouie réplique à l’agression marocaine : Les FAR subissent leurs premières pertes

L’Armée sahraouie réplique à l’agression marocaine : Les FAR subissent leurs premières pertes

Le langage des armes a bel et bien repris au Sahara Occidental. Dans sa réponse à la violation par le Maroc du cessez-le-feu de 1991, le Polisario a assuré vendredi 13 novembre que «la guerre a(vait) commencé» et que l’armée sahraouie répliquait à l’armée marocaine qui a déclenché une opération militaire à Guerguerat, près de la Mauritanie.

Elle  affirme d’ailleurs,  dans un  communiqué militaire numéro « un » du commissariat politique de l’armée populaire de libération sahraouie (APLS) dont nous détenons une copie, avoir mené vendredi, des attaques contre des positions de l’armée marocaine stationnées le long du mur de sable érigé par l’occupant marocain au Sahara occidental, leur causant des pertes humaines et matérielles.

Le communiqué précise que les attaques contre ces positions situées à Mahbes, Haouza, Aousserd et Farsia, ont causé des pertes en vies humaines et matérielles aux forces armées marocaines.

M.M.H.