L’armée découvre une partie de la rançon, versée aux terroristes au Sahel, à Jijel

Une tranche de la rançon « conséquente » versée par des parties étrangères au mois d’octobre aux groupes terroristes activant au Sahel, en échange la libération de trois otages européens, a été découverte dans la wilaya de Jijel.

Grâce à l’exploitation du terroriste «Rezkane Ahcene», dit « Abou Dahdah », capturé le 16 décembre dernier près de la commune d’El-Ancer à Jijel, « un détachement de l’Armée nationale populaire (ANP) » a découvert ce lundi « dans la localité de Djebel Boutouil cinq casemates pour terroristes »

Le même détachement « a récupéré la somme de quatre-vingt mille (80.000) euros ». Cette somme importante « s’est avérée être la première tranche de la rançon, objet du marché conclu le mois d’octobre passé au Sahel, et supposée être versée au profit des résidus des groupes terroristes traqués par les services de sécurité au nord de notre pays », affirme un communiqué du MDN.

Le même communiqué ajoute que l’opération est toujours en cours.