L’ambassadeur du Vietnam rend hommage aux journalistes algériens victimes du crash à Hanoï en 1974

L’ambassadeur du Vietnam rend hommage aux journalistes algériens victimes du crash à Hanoï en 1974

Cela fait 47 ans que 15 journalistes algériens sont décédés dans le crash aérien survenu   à Hanoï au Vietnam. C’était un 8 mars 1974. Ils accompagnaient le défunt président Houari Boumediene, en visite officielle  dans ce pays.

Il s’agit du journaliste Ahmed Abdellatif et du cameraman, Mohamed Taleb (APS), ainsi que Salah Dib, Abderrahmane Kahwadji, Mahmoud Midat, Mustapha Kaboub, Abdelkader Bouhmia, Mohamed Bekai, Laaredj Boutrif, Rabah Hannad et Sabti Mouaki (télévision algérienne), outre Mohamed Sahraoui, Tayeb Harkat, Djilali Djedar et Mohamed Attalah (presse écrite).

L’avion militaire vietnamien avait décollé de l’aéroport international de Hanoï en direction de l’aéroport militaire, situé à une soixantaine de kilomètres de la capitale, mais avait trouvé des difficultés à atterrir.

Après s’être rendu compte que la piste d’atterrissage était trop courte, le pilote a essayé de reprendre de l’altitude mais l’avion qui volait déjà très bas a percuté violemment des arbres avant de prendre feu, ne laissant aucun survivant.

Il avait à son bord outre les  journalistes algériens,  9 autres vietnamiens et trois membres d’équipage

«En dépit de l’ampleur de la tragédie survenue à l’époque, ce crash a contribué au raffermissement des relations entre les peuples algérien et vietnamien», affirmait ce samedi l’ambassadeur de la République du Vietnam à Alger, Nguyen Thanh Vinh qui leur a rendu un hommage.

Invité du forum Echaab à l’occasion de la commémoration du 47e anniversaire de l tragédie, le diplomate a faisant part de son intention de saisir l’occasion de cette commémoration pour rendre visite aux familles des victimes algériennes «en signe de reconnaissance envers ceux qui ont contribué au développement et à la consolidation des relations entre les deux pays».

Le diplomate a ajouté que son pays avait érigé en octobre 2000 une stèle commémorative dans la ville de Hanoï, en hommage aux journalistes algériens qui avaient péri lors de ce crash tragique, citant une rue baptisée en hommage à cet évènement.

Mettant en avant la bravoure des Algériens lors de la guerre du Vietnam contre l’occupant français, Nguyen Thanh Vinh a affirmé que « les Algériens ont fait montre d’une bravoure, restée gravée dans la mémoire des Vietnamiens, car ces derniers ont refusé de nous combattre après avoir été recrutés de force par la France durant la guerre du Vietnam.

M.M.H