L’Algérie réclame à la France «la totalité de ses archives»

L’Algérie réclame à la France «la totalité de ses archives»

Le travail mémoriel souhaité de concert par les présidents Tebboune et Macron, pourrait connaitre un rebondissement positif de taille.

En effet, l’Algérie exige de la France qu’elle lui remette «la totalité» des archives de la période coloniale (1830-1962) la concernant, a affirmé lundi 21 décembre le directeur des archives algériennes, Abdelmadjid Chikhi.

Chikhi a été chargé en juillet par le président algérien Abdelmadjid Tebboune de travailler sur la mémoire de la colonisation et de la Guerre d’Algérie, de concert avec l’historien français Benjamin Stora.

«L’Algérie réclame la totalité de ses archives, dont une grande partie se trouve en France, qui a toujours avancé de faux prétextes, comme par exemple la déclassification de nombre d’archives pourtant réunies depuis plusieurs décennies», a-t-il déclaré.

«Les demandes de la partie algérienne sont claires et ne nécessitent pas de concertations», a estimé le directeur des archives nationales, ajoutant que «la question est immuable car le passé ne saurait être effacé ou oublié».

«Nous oeuvrons à ce qu’il fasse partie de relations apaisées et équilibrées» à construire entre les deux pays, a-t-il ajouté, lors d’une conférence de presse au siège de la radio publique à Alger.

A.O